Domaine de l'Entre Coeurs
Guide Hachette

Guide Hachette 2017 :        Montlouis sur Loire Demi-sec 2014 Cuvée Octave (1 étoile) Montlouis Méthode Brut Cité

Héritier d'une lignée établie de longue date à St Martin Le Beau, Alain Lelarge, vigneron et oenologue, exploite depuis 1991 avec son épouse Patricia les 15 ha de vignes familiales plantées sur les coteaux du val de Cher, où les sols caillouteux appelés ici "perruches" restituent la nuit aux raisins la chaleur emmagasinée le jour. Une valeur sûre de l'AOC Montlouis.

Octave est né le 24 janvier 2014 et son grand-père Alain lui a dédié cette cuvée. La robe est très claire et brillante, le nez délicat, évoquant la fleur d'acacia, la poire, la pêche et l'abricot. Aucune lourdeur dans la bouche, tout en fraîcheur et d'un réel équilibre. Un bel hommage.

Guide Hachette 2014 Montlouis Méthode Brut

L'entre-coeur est ce petit sarment considéré comme un gourmand qui pousse à l'aisselle des feuilles de l'année. Généralement, on l'enlève pour que la plante ne gaspille pas son énergie à faire des rameaux mais plutôt à faire murir ses grappes. On appelle cela "l'égourmandage". Ce jeu de mots bien vigneron est aussi pour Alain Lelarge une profession de foi, une manière d'exprimer toute la générosité des gens du vin.

Le brut de la propriété ne saurait démentir le propos ; on y décèle des parfums de rose, de fruits secs, d'amande et de noix, avec aussi cette longueur et cette tenue propre aux vins de la Loire. Une belle expression de l'appellation.

Guide Hachette 2013 : Montlouis Méthode Brut (1 étoile)

Alain et Patricia Lelarge conduisent depuis plus de vingt ans ce domaine de 13 ha. Pour cet effervescent, on retrouve les qualités qui ont fait sa réputation : joli nez fruité (pamplemousse, citron), finesse et légèreté en bouche, bel équilibre entre acidité et souplesse. On s'imagine très bien le dégustant sous la tonnelle.

Guide Hachette 2012 : Demi-sec 2009

Figurant souvent dans le Guide pour ses vins effervescents, le domaine se distingue cette fois-ci pour son Demi-Sec. Sous la robe d'un jaune pâle à reflets verts, celui-ci offre d'agréables notes de poire. La bouche ample et savoureuse est dominée par le coing, arôme typique d'un pineau de la Loire à pleine maturité. A boire dès à présent ou à garder en cave pendant quelques années.

Guide Hachette 2011 : Sec 2008 et Demi-sec 2008

Ce vignoble créé en 1959, est établi sur des sols à perruches (silex) de la commune de Saint-Martin-Le-Beau. Alain Lelarge, qui le cultive depuis 1991, est soucieux de respecter la vigne et adapte son travail à chaque millésime. Cet effort se poursuit à la cave, et le résultat est là : deux cuvées du domaine obtiennent une citation. Ce sec pâle et brillant, tout d'abord dévoile un bouquet de fleurs aux accents citronnés et une bouche à la vivacité prononcée.

Le Demi-Sec 2008 ensuite, un vin équilibré qui laisse transparaître les raisins mûrs et la minéralité du sol dont il est issu. Sa douceur sans excès accompagnera une viande blanche ou un poisson à la crème.

Guide Hachette 2010 : Montlouis Méthode Brut

Alain Lelarge, vigneron et oenologue, maîtrise bien ses 13 ha de vignes implantées sur les coteaux du val de Cher, où les sols caillouteux appelés ici "perruches" restituent la nuit aux raisins la chaleur emmagasinée le jour.

Dans cette méthode traditionnelle, la qualité de la vendange se traduit par du gras et du volume. La vivacité ne manque pas pour autant, et une légère fraicheur se manifeste en finale. L'impression de rondeur domine cependant. Elle devrait permettre à ce vin d'accompagner certains desserts.

Guide Hachette 2009 : Montlouis Méthode Brut (1 étoile)

Alain Lelarge conduit un domaine de 12 ha sur les coteaux du Cher face au midi. Oenologue, il montre sa compétence dans cette méthode traditionnelle appréciée du jury pour ses senteurs de fruits secs et son équilibre en bouche où fraîcheur et rondeur s'allient parfaitement. Elle trouvera sa place à l'apéritif.

Guide Hachette 2007 : Montlouis Méthode Brut

Le nom du domaine joue sur le cœur. Pourquoi pas ? Ses vins sont toujours à l'honneur dans le Guide ; Alain Lelarge, sérieux technicien et communicant, sait les faire apprécier du plus grand nombre. La robe un peu pâle de ce brut se rattrape par une effervescence fine et abondante. Des senteurs de fruits et de grillés s'en dégagent. L'attaque vive laisse place à un fond fruité qui évolue en finale sur une impression délicate de pâtisserie.

Guide Hachette 2006 : Montlouis Méthode Brut (2 étoiles) et Sec 2003 (1 étoile)

Alain Lelarge, vigneron et oenologue, apporte la preuve de ses compétences avec cette méthode traditionnelle à la mousse fine et persistante sur fond doré. Les arômes vont de la pomme à la poire en passant par la noisette, tandis que richesse et fraîcheur s'équilibrent remarquablement en bouche. Une impression d'harmonie l'emporte en finale. Pour des desserts aux fruits. Le montlouis sec 2003, élégant et équilibré, décroche une étoile.

Guide Hachette 2005 : Montlouis Sec 2002 (1 étoile) et Méthode Traditionnelle (1 étoile)

Un nom de domaine dont l'origine se perd dans la nuit des temps... On peut y voir le rameau secondaire de la vigne, des sentiments venant du coeur, amour-amitié, ou encore les liens unissant ce couple de vignerons qui travaille dur et trouve une récompense dans une méthode traditionnelle pleine de légèreté et d'élégance. Cette bouteille possède aussi de l'ampleur et un fruité riche. Deux vins ont reçu une étoile: la méthode traditionnelle brut et le sec 2002.

Guide Hachette 2004: Montlouis Méthode Traditionnelle Brut

Alain Lelarge, vigneron et onologue, sait mettre en valeur ses 14ha de vignes implantées sur les coteaux du val de Cher, où les sols caillouteux appelés ici «perruches» restituent la nuit aux raisins la chaleur emmagasinée le jour. Joli nom de domaine (dont on voudrait bien connaître l'origine) pour ces 14 ha de vignes plantées sur les pentes des coteaux du Cher orientées plein sud. Cette méthode traditionnelle est bien née: ses bulles délicates caressent le palais et s'associent à une impression de fraîcheur agréable. Un équilibre réussi.

Guide Hachette 2002 : Montlouis Méthode Brut (2 étoiles)

Alain Lelarge est installé sur un domaine de 15ha implanté sur un sol de perruches. Le plus remarquable de ses vins est incontestablement cette méthode traditionnelle brut : nez un peu timide mais qui laisse deviner la fleur, bouche très bien équilibrée avec une belle rondeur, grande finale aux accents également floraux. C'est une bouteille de très bon niveau qu'on pourra servir en apéritif avec un brin de fierté.

Le Demi-Sec 99 bien typé, équilibré et persistant obtient une citation.

Guide Hachette 2001 : Montlouis Demi-sec (1 étoile)

Alain Lelarge, vigneron et onologue, sait mettre en valeur ses 14ha de vignes implantées sur les coteaux du val de Cher, où les sols caillouteux appelés ici «perruches» restituent la nuit aux raisins la chaleur emmagasinée le jour. Alain Lelarge a élaboré ce demi-sec dans la tradition de l'appellation. Résultat: un vin droit, déjà un peu évolué, dont les arômes de fruits confits et exotiques forment un bouquet complexe et riche que l'on retrouve dans une longue finale.

Guide Hachette 2000 : Méthode Traditionnelle

16 ha à Montlouis : voici une belle propriété qui ne doit pas laisser beaucoup de temps à celui qui la conduit. Alain Lelarge le sait et ne ménage pas sa peine. Il a réussi cette méthode traditionnelle à la mousse fine et à la puissance aromatique assez développée. Ce Montlouis sera apprécié lors d'un apéritif amical.

Guide Hachette 1999 : Demi-sec 1996 (1 étoile)

Le domaine de l'Entre-Cœurs, dans la famille Lelarge depuis cinq générations, compte plus de 16 ha et s'étend sur les pentes siliceuses de la vallée du Cher, ce qui représente un potentiel de production remarquable. Ce Demi-Sec se distingue par ses qualités aromatiques et par son équilibre. Bien plein, il peut vieillir avantageusement.

Guide Hachette 1998 : Sec 1995 (1 étoile)

Alain Lelarge, installé depuis six ans seulement sur ce beau domaine de 16 ha se distingue régulièrement par la qualité de ses vins. Celui-ci un sec à la couleur jaune soutenu, au nez fort développé de figue et de coing, montre une bouche très ample en matière, suivie par une finale un peu salée. Etant donné sa constitution, il doit attendre. Du même domaine, le Demi-Sec mérite d'être citée.

Guide Hachette 1996 : Moelleux 1993

Alain Lelarge n'est pas depuis très longtemps sur son domaine de l'Entre-Cœurs, mais il l'a déjà bien en main. Ce vin blanc moelleux est intéressant par sa longueur, sa vivacité - qui s'oppose à sa rondeur -, ainsi que cette curieuse saveur de bigarade, qui dépayse un peu. Sans prétention, millésime oblige, il fera son office pourquoi pas sur une tarte au citron ? Le jury a retenu aussi un vin tranquille sec du même producteur.