Domaine de l'Entre Coeurs
Roger et Palmyre Lelarge

Historique de l'exploitation et de la famille Lelarge

On ne sait pas réellement depuis combien de temps nous cultivons la vigne sur le secteur de l'AOC Montlouis-sur-Loire. Autrefois, notamment avant 1900, la polyculture était la seule forme des exploitations agricole. Notre famille cultivait donc aussi bien les céréales et les légumes que la vigne, et élevait également des animaux. Nous possédons de cette époque quelques bouteilles des millésimes fameux 1870/1893.

Georges et Denise Lelarge, Madeleine et Roger

On peut considérer que la première véritable exploitation viticole de notre famille fut celle de Georges LELARGE (habitant par ailleurs au siège de l'exploitation 10 rue d'Amboise à Saint-Martin-Le-Beau). Il cultivait plusieurs hectares de vigne sur les coteaux et plateaux au dessus du village de Saint-Martin-le-Beau. Le travail de la vigne était réalisé évidemment uniquement à l'aide de chevaux dont l'écurie existe encore. Malheureusement cette période est marquée par les deux guerres mondiales (14-18) (39-45), Georges LELARGE participera à la première, son fils Roger LELARGE à la dernière où il fut prisonnier 5 ans en POMERANIE.

Georges LELARGE occupera par ailleurs la fonction de Maire pendant la deuxième guerre mondiale, il signait la plupart des papiers officiels chez lui sur le coin de la maie encore présente aujourd'hui dans le bureau de vente, cette maie à l'époque la famille l'appelait « La Mairie ».

De cette époque il reste encore des bouteilles des millésimes fameux et extraordinaires comme 1911, 1921, 1933, 1945, 1947. Il faut par ailleurs noter que quelques unes des bouteilles de 1921 portent des bouchons marqués « Vouvray » car c'était l'appellation générique utilisée dans le secteur.

Roger et Palmyre Lelarge

La véritable naissance de notre exploitation sur l'AOC Montlouis a eu lieu lors de la première Foire aux Vins de Montlouis en 1947 à laquelle participa Roger LELARGE. Cette première foire aux vins sur un millésime extraordinaire s'est prolongée (parait-il !) sur plusieurs jours dans de nombreuses caves et tard dans la nuit.

Roger LELARGE s'est marié à Palmyre Fillet, qui le rejoint sur son exploitation familiale située à environ 3 Kms du centre du village direction Montlouis-sur-Loire proche du petit hameau de « Nouy » au lieu dit « Les Feuilleteries ». Le chemin des Bœufs, derrière cette exploitation, faisant d'ailleurs la séparation entre les 2 communes St-Martin-Le-Beau et Montlouis-sur-Loire.

Roger LELARGE va surtout développer ses plantations de vigne sur les coteaux notamment celui de la « Côte Rôtie » qui jouxte l'exploitation des Feuilleteries, car comme son nom l'indique l'exposition y est parfaite et les sols chargés de cailloux blancs de silex reflétent intensément sa lumière.


Le fils de Roger et Palmyre LELARGE, Maurice et son épouse Colombe vont poursuivre l'œuvre de Roger et Palmyre LELARGE et développer le vignoble en ces lieux à partir de 1959 (célèbre millésime !) Il achetera l'un des premiers tracteurs vigneron de la région ; le travail réalisé avec ce tracteur dans les exploitations voisines, pour la plupart encore à la traction animale, permettra de solder cet achat.

Maurice et Colombe Lelarge

Le travail de Maurice et Colombe LELARGE sera principalement le développement du vignoble toujours aidés par l'inlassable travail manuel de Roger LELARGE qui jusqu'à la fin de sa vie consacra 6 jours sur 7 au travail de la vigne qu'il aimait tant.

Alain et Patricia Lelarge

Le fils de Maurice et Colombe LELARGE, Alain, très vite passionné par la vigne va réaliser des études dans la viticulture et l'œnologie : à 18 ans il obtient un BTAO Vitiœno avec Mention Bien au LEP de Montreuil Bellay 49, puis il poursuit un BTS Mention AB au LEP de Blanquefort 33. Il finira ses études en 1984 par l'obtention d'un diplôme national d'œnologue DNO à la Fac de Bordeaux. Pendant ses études il ne quitte pas de l'œil l'exploitation familiale et participe aux travaux de la vigne et notamment du vin en améliorant les vinifications.

Alain ne quittera jamais ses priorités sur l'exploitation même lorsqu'il sera employé pour d'autres travaux :

- Professeur au Lycée Agricole d'Amboise (37) pendant 3 ans

- Responsable du Laboratoire d'Analyses des Vins et vente de matériel œnologique à la SCPA au Puy Notre Dame (49) pendant 2 ans

- Responsable des Vignobles des Ets CHAINIER Négociant à Amboise pendant 2 ans.

En 1986, Alain épouse Patricia, trois filles naîtront de cette union : Charlène en 1987, Doriane en 1990 et Morgane en 1992.

Le destin va ramener assez rapidement Alain sur le terroir de Montlouis sur Loire suite au décès en 1990 d'un cousin, Pierre MOREAU, viticulteur sur cette commune.

Avec Patricia ils vont reprendre en 1991 cette exploitation et continuer à suivre en parallèle l'exploitation de MauriceAlain réalise toujours les vinifications avec de grandes réussites notamment sur les fameux millésimes 1989 et 1990 où il décroche les médailles d'Or au Concours de Tours et respectivement l'Or et l'Argent au Concours Général Agricole de Paris.

Pour la petite histoire, c'est à l'occasion de la sortie du Millésime 1985 que pour la première fois apparait le nom actuel de l'exploitation : « Domaine de l'Entre-Cœurs » et qui sera déposé à l'INPI en 1991 avec le logo des deux cœurs entrelacés autour du verre de dégustation.

L'entre-cœur est par ailleurs le rameau secondaire du ceps de vigne qui a (bien sûr !) inspiré ce nom.




Alain et Patricia vont connaître le pire juste après leur installation : le terrible gel du 21 Avril 1991 qui annulera totalement la production de ce millésime soit toute une année de travail, plongeant ainsi l'exploitation dans les difficultés. Alain devra reprendre un mi-temps d'enseignant au LEP d'Amboise, et se séparer du salarié tout juste embauché. Maurice, Colombe, Patricia malgré les enfants, devront redoubler de travail pour arriver à surmonter ce terrible millésime.


Gele 1991

En 1992 pour la naissance de Morgane en Juillet nous décidons de profiter du congé maternité de Patricia pour embaucher en remplacement Laurent LAPINTE, qui sera dans un premier temps embauché à mi-temps car les ennuis ne sont pas finis. En effet, alors que nous reprenons espoir nous gelons à nouveau à 80 % en 1994. A un moment nous pensons ne pas nous en remettre financièrement. De ces années noires, il ne sortira qu'un seul bon millésime, celui de 1993, mais cela ne fut pas suffisant pour faire nos preuves. Nous nous consacrons alors au développement de la clientèle, et explorons plusieurs pistes :

- les marchés (travail fastidieux, aux résultats incertains, souvent tributaire de la météo).

- Distribution de publicité dans les boites aux lettres (long, couteux, et aux retombées dérisoires).

- Les restaurants (peu de débit).

C'est principalement par le biais de la GD locale que nous allons rapidement nous développer, nous faisons de nombreuses animations/dégustations à l'aide de petits bars pliants réalisés par Alain, que nous installons dans les rayons vins ou en bout de gondole, pour faire découvrir la qualité de nos vins et expliquer notre travail, nous multiplions ce genre d'opérations et cela commence à payer.

Alain et Patricia Lelarge

C'est à partir des millésimes 1995 et 1996 que nous allons enfin lancer le « Domaine » auprès de la clientèle particulière notamment après l'obtention, de multiples médailles au Concours de Tours et au Concours Agricole de Paris. A partir de ces millésimes et jusqu'à aujourd'hui, tous les ans, nous obtenons des récompenses pour la qualité de nos vins. C'est aussi à cette période que sera embauché à plein temps Laurent LAPINTE.

Depuis le « Domaine de l'Entre-Cœurs » n'a de cesse que de parfaire ses efforts afin d'obtenir des vins de qualité, l'accueil de chacun de nos clients se fait dans le plus grand respect, et nous remercions tous ceux qui, en croyant en nous, ont permis le développement et l'amélioration de nos activités. La conjugaison de notre travail sans relâche, de notre passion exigeante pour le vin ainsi que votre fidélité et votre confiance , tout cela, a permis l'épanouissement du « Domaine de l'Entre-Cœurs »

Alain LELARGE